HALTERO.fr c'est l'haltérophilie en compétition, en préparation physique, et en Crossfit : méthodes d'entraînements, physiologie documentée, actualité scientifique et sportive, archives historiques.

le site référence de l'haltérophilie

Technique en images
L'haltérophilie en photos et vidéos techniques détaillées
 

LAURENT FOMBERTASSE ÉVOQUE SES SOUVENIRS DE JEUX OLYMPIQUES

Laurent Fombertasse et ses souvenirs de voyage.
L’haltérophile évronnais a représenté la France aux JO de Séoul en 1988 et de Barcelone en 1992. Il ouvre le volet d'une série sur les Mayennais aux Jeux Olympiques que nous vous proposons tout l'été.
 
Au pays du Festival de la viande, on aime les hommes forts. Et pourtant, la première fois que Laurent Fombertasse a franchi la porte de la salle d’haltérophilie du CA Evron, c’était comme footballeur. « Avec des copains on voulait se muscler. L’objectif n’était pas d’en faire un sport. Et puis, certains se sont pris au jeu », commente l’ex-international, aujourd’hui directeur des sports de la ville. Encouragé par Michel Soto, professeur d’EPS au lycée, et sous la houlette de Patrick Lechat, entraîneur du CA Evron, Laurent fait ses débuts en compétition aux championnats de France UNSS. « J’ai découvert un véritable sport fait de souplesse, de gestes techniques très précis. A un moment donné, cela n’a plus été possible de concilier les deux ». Du coup, l’ex-ailier gauche raccroche les crampons pour hisser les barres. Toujours plus haut, toujours plus fort.
Plus d'informations dans notre journal du 21 juillet.
08h00 - 25 juillet 2016 - par G.F
source : http://lecourrierdelamayenne.fr/actualite-15273-laurent-fombertasse-evoque-ses-souvenirs-jeux-olympiques.html
 
 

Je teste les disciplines olympiques, épisode 2 : l'haltérophilie - FranceInfo

 

L'avantage du poids de corps pourrait DISPARAÎTRE en compétition

 

Muscler son cerveau pour gagner - Le secret de Vencelas Dabaya

 

comparing three editions of the Olympic Games

 

Reportage France2 sur le Crossfit !

 

À Rio, Gaëlle Nayo-Ketchanke portera l’équipe de France féminine à bout de bras

 

Lu Xiaojun veut décrocher sa deuxième médaille d’or à Rio

 

inscription newsletter haltero.fr

1 à 2 envois par an pour rester en contact avec les dernières informations techniques sportives et actualités.
 

pratique - Table de concordance des charges


La table de concordance des charges !

Obtenez vos maxis théoriques dans tous les mouvements (technique, semi-technique, musculation de base) à partir de vos max 1RM réalisés à l'arraché et à l'épaulé jeté.

​☆​☆​☆ JO2016 News ​☆​☆​☆


​﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏
﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏﹏

 

Merci les gars !

 

Jo de Rio: huit haltérophiles russes privés de Jeux de Rio, Tom Goegebuer repêché

JO 2016
 
 
La Fédération internationale d'haltérophilie (IWF) a annoncé vendredi l'exclusion de l'ensemble des haltérophiles russes des jeux Olympiques de Rio, ce qui permet au Belge Tom Goegebuer d'être repêché.
"L'intégrité de l'haltérophilie a été fortement atteinte à plusieurs reprises et à différents niveaux par les Russes, en conséquence, une sanction appropriée a été appliquée pour préserver le statut de ce sport", a déclaré la Fédération internationale sur son site internet.
La Fédération internationale a décidé d'appliquer une sanction exemplaire car, si "des comportements liés au dopage ou à la violation des règles antidopage entachent la réputation de l'haltérophilie, le comité exécutif de l'IWF peut prendre les mesures qu'il estime adaptées pour protéger la réputation et l'intégrité du sport".
Les places libérées par la Russie ont été attribuées à l'Albanie, la Géorgie et la Macédoine chez les dames, et à la Belgique, la Croatie, la Serbie, la Mongolie et le Salvador chez les messieurs.
Par conséquent, Tom Goegebuer, qui était réserviste, pourra disputer les Jeux de Rio. L'haltérophile belge de 41 ans continuait de s'entraîner dans l'espoir d'un repêchage pour le Brésil. "Ne jamais abandonner. Je continue de m'entraîner tant qu'il y a une infime chance d'alller à Rio", déclarait-il mercredi sur sa page Facebook.
Tom Goegebuer a disputé les Jeux de Pékin et de Londres, en catégorie -56 kg. Il s'était classé 13e de JO 2008 et 12e des JO 2012. Le Limbourgeois a été champion d'Europe en 2013. Il a aussi décroché l'argent de l'Euro 2008 et le bronze de l'Euro en 2012 et 2013. Il s'est classé 6e de l'Euro 2016.

source : http://www.dhnet.be/sports/jo2016/jo-de-rio-huit-halterophiles-russes-prives-de-jeux-de-rio-tom-goegebuer-repeche-579ba58b357086b3e0dc28fa
 

Docu - La légende Pyrros Dimas

1ère partie d'une série d'entrevues avec Pyrros Dimas, un des plus grands champions olympiques d'haltérophilie de tous les temps. Filmé près d'Arnaia et de Thessaloniki par Nat Arem, David Boffa, and Jonas Westbrook, écrit par David Boffa avec Jonas Westbrook et Gregor Winter. Produit par Debbie Millet et Les Deux Docteurs.
Part I of the interview series with Pyrros Dimas, one of the greatest Olympic weightlifters of all time.
Filmed in and around Arnaia and Thessaloniki, Greece, by Nat Arem, David Boffa, and Jonas Westbrook. Written by David Boffa with Jonas Westbrook and Gregor Winter. Produced by Debbie Millet and The Two Doctors (https://www.facebook.com/the2doctors/).
 
 
2ème partie - Dans cette partie, Dimmas évoque son système d'entraînement en Albania (de 10 à 17 ans) et son transfert vers la Grèce et son entraînement là-bas.
Part II of the interview series with Pyrros Dimas, one of the greatest Olympic weightlifters of all time. In this segment, Dimas talks about his training system in Albania (from age 10 to 17) and then his move to Greece and his training there.

 
 
 
 

Strong People Are Harder To Kill !

 Les gens forts sont plus difficiles à tuer.
Las personas fuertes son más difíciles de matar.
Starke Leute sind härter zu töten.
強い人を殺すのは大変(困難)です。...

Au sommaire

Retrouver les meilleurs moments internationaux : entraînement de l'équipe nationale Chinoise, Coréenne, Arménienne, championnats de Russie, athlètes internationaux en compétition ou à l'entraînement, et bien plus encore :  

Mais aussi des vidéos qui ont marqué l'haltérophilie depuis 50 ans :

 L'haltérophilie en compétition


L’haltérophilie (\al.te.ʁɔ.fi.li\ du grec haltêres -balancier, et philos -ami)) est un sport olympique qui consiste à soulever la charge la plus lourde à bout de bras par l’exécution de deux mouvements : l’arraché (anglais : sntach) et l’épaulé-jeté (anglais : Clean & jerk). 
 
Etymologie
Du latin halteres emprunté au grec ancien ἁλτῆρες., 
Le mot est issu d'une racine indoeuropéenne sel- (« sauter »)
dont est issu le grec ancien ἁλτικός, haltikos (« qui se fait par sauts ») et le latin saltare
-phile : Du grec ancien φίλος, phílos (« ami, personne qui aime »)
 
 
Ce sport s’adresse autant aux hommes qu’aux femmes. Les charges sont soulevées avec l’aide d’une barre olympique à laquelle on rajoute des disque...
 

Les blessures sont tres rares en haltérophilie (statistiques des polices d'assurances)

 
 
 
 
 

Un renseignement ? une demande ? Contactez-nous !

*
*
Texte sur plusieurs lignes
* Champ obligatoire

envoyer
 

Inscription newsletter

Pour vous inscrire la newsletter, indiquez votre adresse mail (1 à 2 mails par an) :

www.Haltero.fr - pourquoi ?

Ce site d'un genre nouveau a pour ambition de promouvoir l'haltérophilie, (en compétition et en préparation sportive), en compilant les informations scientifiques et d'actualité, à travers plusieurs axes :

- informer sur les exercices et activités physiques de cette discipline olympique pour les rendre accessibles ;

- aider les éducateurs encadrants et les athlètes en mettant à leur disposition des supports d'information technique, anatomique, physiologique ;

- relayer quelques informations d'actualité sportive.

Du contenu enrichit continuellement cette base documentaire.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 L'haltérophilie en compétition


L’haltérophilie (\al.te.ʁɔ.fi.li\ du grec haltêres -balancier, et philos -ami)) est un sport olympique qui consiste à soulever la charge la plus lourde à bout de bras par l’exécution de deux mouvements : l’arraché (anglais : sntach) et l’épaulé-jeté (anglais : Clean & jerk). 
 
Etymologie
Du latin halteres emprunté au grec ancien ἁλτῆρες., 
Le mot est issu d'une racine indoeuropéenne sel- (« sauter »)
dont est issu le grec ancien ἁλτικός, haltikos (« qui se fait par sauts ») et le latin saltare
-phile : Du grec ancien φίλος, phílos (« ami, personne qui aime »)
 
 
Ce sport s’adresse autant aux hommes qu’aux femmes. Les charges sont soulevées avec l’aide d’une barre olympique à laquelle on rajoute des disques de  poids.

 L’haltérophilie est un sport olympique qui fait appel à de nombreuses qualités physiologiques (force, flexibilité, vitesse, coordination, puissance, motricité, détente, souplesse), mais aussi des qualités psychologiques (concentration, stress, motivation), qui sont sollicitées dans toute préparation physique de loisirs et de Haut Niveau.
En plus d’être un sport plus que complet, l’haltérophilie est également un excellent sport complémentaire pour la plupart des autres sports (ex: sprints, lancers, judo, volleyball, etc.), et s'intègre même dans d'autres sports tels que le cross fit.

En compétition, l’athlète qui soulève le total de poids le plus élevé au total de l’arraché et de l’épaulé-jeté à l’intérieur de sa catégorie de poids gagne la compétition.
 
L’arraché est le premier mouvement exécuté en compétition.
La barre est placée horizontalement devant les jambes de l’athlète. Il saisit cette dernière les mains en pronation, prise large, et la tire d’un seul coup de terre jusqu’à bout de bras. Les bras doivent être tendus lorsque la barre est au dessus de la tête.
C’est un mouvement qui requiert une bonne coordination et une bonne vitesse d’exécution.

L’épaulé-jeté est le deuxième mouvement effectué en compétition.
Ce mouvement s’effectue en deux temps. Pour l’épaulé, la barre est placée horizontalement devant les jambes de l’athlète qui la saisit les mains en pronation, prise fermée, et l’amène d’un seul coup jusqu’aux épaules. Il est permis que la barre touche les cuisses au passage, mais elle ne doit pas toucher la poitrine avant la position finale, c’est à dire lorsqu’elle est appuyée sur les épaules et les clavicules.
Pour le jeté, l’athlète fléchit les jambes et effectue une poussée simultanément avec ces dernières et avec les bras afin d’amener la barre à bout de bras, tendus verticalement au-dessus de la tête.
C’est le mouvement le plus facile à apprendre car il demande moins de technique et plus de force. C’est également le mouvement avec lequel les athlètes soulèvent le plus lourd. Généralement les charges soulevées à l’arraché sont environ 80 % de celles soulevées à l’épaulé-jeté.


Lors d’une compétition, chaque athlète doit effectuer trois essais à l’arraché et trois essais à l’épaulé-jeté. Ce nombre est fixe. À chaque mouvement effectué, trois officiels jugent si la performance est bonne ou mauvaise. Chacun des officiels doit alors rendre une décision: blanche qui signifie réussi ou rouge qui signifie manqué. Afin que le lever soit jugé réussi, l’athlète doit avoir au moins deux décisions blanches sur trois. Deux ou trois décision rouges signifient que l’athlète a manqué son essai. Certains essais sont automatiquement manqués (exemple: lorsque l’athlète n’est pas capable d’amener la barre à bout de bras). En contrepartie, un mouvement amené à bout de bras n’est pas nécessairement jugé bon automatiquement. Un exemple de mauvais lever pourrait être que l’athlète amène la charge au-dessus de sa tête mais avec un arrêt momentané avant d’avoir ses bras en pleine extension. Il sera alors jugé rouge et l’essai sera manqué.
Lorsque tous les athlètes ont terminé leurs six levers, on compile les résultats de la façon suivante: le meilleur arraché réussi est additionné au meilleur épaulé-jeté réussi ce qui donne le total. Les athlètes sont alors classés selon leur total à l’intérieur de leur catégorie respective.

Si un athlète manque ses trois essais à l’arraché ou ses trois essais à l’épaulé-jeté, il n’a aucun total. Si deux athlètes dans la même catégorie réalisent le même total, l’athlète qui était le plus léger à la pesée officielle (qui a lieu deux heures avant chaque compétition) est celui qui aura le meilleur classement.
 
Voici les catégories de poids:
HOMMES (8) 56 kg – 62 kg – 69 kg -77 kg – 85 kg – 94 kg – 105 kg – + 105 kg
FEMMES (7) 48 kg – 53 kg – 58 kg – 63 kg – 69 kg – 75 kg – + 75 kg
Le poids en question est la limite permise pour être à l’intérieur de cette catégorie. Par exemple un(e) athlète qui aurait un poids de 69 kg serait dans la catégorie des 69 kg, et un(e) athlète qui pèse 69,1Kg sera dans la catégorie supérieure..